AO

Les chinoiseries de l’émergence : les universités bling-bling et le système LMD

Cela fait au moins 4 bonnes semaines que les enseignants des universités publiques ivoiriennes sont en grève. Aucun bruit sur la situation hormis l’annonce par le ministre de tutelle Gnamien Konan que les syndicats seront reçus par le premier ministre. Pour faire diversion comme à l’habitude de ce gouvernement, le ministre a annoncé la création d’un fonds pour la recherche doté d’une enveloppe de la ridicule somme de 500 millions de FCFA. Diantre, ce ministre prendrait-il les universitaires pour des enfants qui se ruent en classe quand l’odeur de l’argent est rependue ? Fonds de la recherche pour quelle utilité ? Il s’agissait de donner des réponses aux préoccupations des enseignants et non on encore de répandre de la poudre de promesse pour détourner si maladroitement les attentions. A l’évidence, l’argumentaire n’a pas été efficace. La grève qui continue est qualifiée d’illimitée.

L’ARGENT TRAVAILLE,10 RAISONS – ENTRE AUTRES – D’Y CROIRE

Alassane Ouattara à l'ONU (Ph.Google)

 « Quand on se promène librement dans une ville ivoirienne aujourd’hui  sans la crainte d’un contrôle au faciès ni d’une traque au pseudonyme, il serait bienséant de songer qu’on le doit à certains hommes » Franklin Nyamsi, Agrégé de philosophie. La phrase, fait […]