Droits

Air Côte d’Ivoire, votre plus beau voyage, doit rester le voyageur

Ce billet est un récit d’une partie de mon voyage du Poro au Dahomey.  Mon tribuniste a toujours fait de moi un défenseur de l’image de notre Compagnie Nationale aux dépends des remarques et critiques de mes amis et collègues […]

Actualité de l’école ivoirienne: « les 5 jours de cours dans le primaire » : regards différés

L'intérieure d'une école primaire à Yopougon, Abidjan Ph.ABC

La rentrée scolaire 2016-2017 est animée par une reforme brutale qui oppose Ministre et Syndicat. des anciens alliés que se trouvent au bord de la rupture. l’enjeu est commun: une école de qualité où chacun y trouve son parti. Malheureusement […]

Journée internationale de la jeunesse en RCI, mon mot aux jeunes et aux vieux

Participants à la journée internationale de la jeunesse en Cote d'ivoire (Ph.ABC)

Mesdames, Messieurs – Chers amis, Abidjan, 12 aout 2015. Canal du bois. Je voudrais vous signifier combien je suis heureux de me retrouver avec vous et vous remercier du temps que vous accordez à notre journée. Il s’agit de la […]

Comment les Ivoiriens ont célébré la Journée internationale de la jeunesse

La prestation du groupe espoir 2000 - JIJ en RCI

Les places réservées aux autorités sont restées vides. Mais les jeunes ont montré qu’aucune absence ne pouvait gâcher leur plaisir.

Chinoiseries dans l’Université Bling-Bling : séchage à fenêtre ouverte

Affichage de Résultats de sociologie . Murs et Portes à contribution. (Ph. ABC)

Huitième épisode de ma série, avec aujourd’hui le problème du linge que les étudiants font sécher aux fenêtres, malgré les interdictions…

Les chinoiseries de l’émergence : les universités bling-bling et le système LMD

Cela fait au moins 4 bonnes semaines que les enseignants des universités publiques ivoiriennes sont en grève. Aucun bruit sur la situation hormis l’annonce par le ministre de tutelle Gnamien Konan que les syndicats seront reçus par le premier ministre. Pour faire diversion comme à l’habitude de ce gouvernement, le ministre a annoncé la création d’un fonds pour la recherche doté d’une enveloppe de la ridicule somme de 500 millions de FCFA. Diantre, ce ministre prendrait-il les universitaires pour des enfants qui se ruent en classe quand l’odeur de l’argent est rependue ? Fonds de la recherche pour quelle utilité ? Il s’agissait de donner des réponses aux préoccupations des enseignants et non on encore de répandre de la poudre de promesse pour détourner si maladroitement les attentions. A l’évidence, l’argumentaire n’a pas été efficace. La grève qui continue est qualifiée d’illimitée.

Cote d’Ivoire, le malaise dans l’éducation nationale se fait grandissant…

La rumeur court, monte, s’installe. Les enseignants ivoiriens sont mécontents du Chef de l’Etat qui a fait des promesses et oublié de les tenir aux dates indiquées. Parole d’homme libre. Que vaut l’honneur si la parole ne se tient pas ? Que vaut l’honneur si les phrases ne sont lancées que pour susciter des acclamations ? Qu’est ce qui a changé dans le fond, si on ausculte les anciens régimes ? Promesses, farine, roublardise. Ceux qui n’ont point d’armes, qui ne peuvent donc pas effrayer la tranquillité du palais du Plateau, depuis plus de deux semaines sont chez eux. Le terme le plus populaire est de dire qu’ils sont en grève. Une grève doucement brutale qui vient perturber une année scolaire, elle-même déjà minée de reformes. Toujours des reformes. Chaque année, ses réformes. Souventes fois con-venantes, souventes fois incongrues.