Elections présidentielles en Cote d’Ivoire: CKB face aux élécteurs

#CBK (Ph.Avec Ado)

#CBK (Ph.Avec Ado)

Charles Konan Banny, économiste, ancien Directeur de la BCEAO, ancien Premier Ministre, ancien Président de la Commission Dialogue, Vérité, Réconciliation (CDVR), Président de la Coalition Nationale pour le Changement (CNC) et candidat indépendant pour les élections présidentielles du 25 octobre en Cote d’ivoire était ce dimanche 18 octobre face aux électeurs sur le plateau de la télévision nationales RTI1 dédié aux futures élections.

Il a, pendant plus de 90 minutes répondu aux questions de Agnès Kraidis du journal étatique Fraternité Matin, de Ali Diarassouba de la RTI1 et de Victorien Angoua. Ce « passionné de la Côte d’Ivoire » a présenté selon les questions des journalistes en présence, son projet de société.

Du long discours de l’enfant de Yamoussoukro, dix (10) belles phrases parmi tant d’autres ont attiré notre attention. Souventes fois sérieuses, souventes fois amusantes, c’est selon l’oreille qui écoute et l’esprit qui interprète. On retiendra ce qui suit, selon les rubriques que :

#1 SANTE : « Les ivoiriens ont peur des ascenseurs…Il faut des hôpitaux mobiles. » Déclaration surprenante, vu qu’en dehors des 3 CHU d’Abidjan qui en ont, la majorité des autres lieux de soins sont des établissements non en hauteurs ou de pas plus de deux niveaux. Alors d’où viendrait cette peur?

#2 EDUCATION : « Je n’ai pas de chiffre…Vous parlez de chiffre, je suis la pour parler de mon projets politiques et non de mon programme politique. Ce n’est pas bien, ni responsable de parler de chiffre au cours de la présentation d’un projet de société » – surtout à la télévision. L’économiste aurait-il peur qu’on lui chipe ses chiffres?

#3 ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : « J’ai fait beaucoup pour les Enseignants- chercheurs. J’ai augmenté leurs primes dérisoires de recherches… » Hum….chers maitres, c’est lui donc l’homme de la situation hein…Mais après son magistère les grèves continuent pour des questions #dérivées…et sœurs…

#4 DEVELOPPEMENT : « La Côte d’Ivoire est un pays en friche. Tout est à refaire » Archi faux. Beaucoup à faire et à refaire est tout de loin différent de tout à refaire. Mais disons : courage cher futur candidat. Tu auras de la patte sur la planche. Si tout est à refaire, c’est que l’ancien chef de gouvernement n’a jamais rien fait, quand il était en exercice pour le pays. Mais dit donc, pourquoi, quand il y a des enjeux électoralistes, l’amnésie frappe aussitôt le nègre candidat? Question ouverte.

#5 JEUNESSE : « Jeunes gens, mes chers compatriotes, ne croyez pas aux promesses, surtout en période électorale ». Pourquoi prévenir la jeunesse ? Un projet de société n’est-il pas en soi un lot de promesses ? Si non pourquoi alors faire campagne ?

#6 EMPLOI : « On va faire de sorte que la terre produisent le maximum d’emploi…mettre un accent sur les sciences de la terre, les sciences de l’agriculture… » A cette allure on risque même d’épuiser les terres, si tout le monde y retourne et faire un bon lit aux à la destruction de le nature hein…

#7 CULTURE : « La culture, c’est l’ensemble des valeurs de la civilisation…On fera Nollywood vers SAN PEDRO… car la Côte d’Ivoire est un pays qui a crée à partir de deux (2) notes musicales PREMIER GAOU… «  Quel sens attribué à un tel propos?

#8 POLITIQUE : « Quel est ce pays où les lois ne sont jamais appliquées ? «  S’interroge celui qui se plaint ne pas avoir en tant que candidat de représentant à la CEI et qui au soir de son élection, se donne 90 jours pour relocaliser les bureaux de la présidence de la Républiques à Yamoussoukro. Belle question, pourtant l’aspirant au pouvoir aurait pu résoudre cette question quand-il était Premier Ministre…mais bon,  était-ce une priorité du moment… ?

#9 INNOVATION : Les jeunes vont pouvoir créer des logiciels comme « en Indonésie. » Ce candidat est en retard. Ne sait-il pas que déjà de nombreux jeunes ivoiriens créent des logiciels? Hum on n’est pas si nul hein…Mais bon…Il était loin de peuple on présume, depuis ses bureaux huppés de Dakar.

#10 HUMANISME : Face à une question du journaliste Angoua, Banny manifeste son étonnement innocemment :  » J’ai mis sa dans mon programme? » Zut, ne serait-pas une preuve qu’il ne connait surement pas tout le contenu de son document programme. Tout compte fait, le candidat de 65 ans, a un souhait et c’est un appel honorable pour « des élections apaisées avec zéro mort. »

A bientôt…

2 Commentaires

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *