Chinoiseries dans l’université Bling-Bling (fin) : le temps n’est pas un allié de l’émergence

Il faut en toute chose, une pause. Juste le temps de déguster un chocolat de chez CEMOI. Une nouvelle usine inaugurée il y a peu. Elle produit du chocolat avec le cacao ivoirien. Et le produit fini demeure trop cher pour l’ivoirien normal. Mais bon souvent il faut oser, pour voir. Les soucis dans nos universités vont croissants. Les autorités font de leur mieux pour que tout le monde soit satisfait. Ce n’est point d’ailleurs de leurs fautes. Il faut accuser le politique. Celui qui promet beaucoup et qui tient peu. Souvent le prétexte, c’est l’argent. Maudit et béni sois tu argent.Maudit parce que sans toi, rien n’est possible. Béni parce qu’avec toi tout est permis : luxures, vols, détournements (d’ailleurs on n’a jamais entendu dire qu’un pauvre a détourné l’argent. Le cas SIA Popo même est une exception difficile à expliquer)…

Si l’argent est bon et mauvis compagnons, le temps – chronos – lui n’est l’allier de personne. Voles, mens, tues, détournes,…ce jour et en cachette ; penses que tu te dissimules que tu as échappé aux regards, demain ton forfait sera dévoilé. Si tu n’es pas convaincu, demande à Œdipe. C’est une loi qui marche bien dans les espaces universitaires ivoiriens, réhabilités à coup de milliards de FCFA et inaugurés en grandes pontes aussi à coup de milliards. 3 ans justes après l’ouverture, en dehors des problèmes internes et anciens qui ont resurgis, la belle apparence de ces lieux a dévoilé sa face cachée. Les universités ivoiriennes sont comme ces femmes qui en voulant cacher une laideur sous un fard à lèvre, un fond de teint épais…se décapent, se dépigmentent pour laisser apparaître une clarté – éphémère -qui ne va jamais sans conséquences : taches, maladies, laideurs, chaleurs, odeurs…

Le temps a montré que même le matériau utilisé pour la réhabilitation n’a jamais été de bonne qualité. Houphouët a bâti ces espaces, il y a plus de 50 ans et les structures tiennent comme des piliers des pyramides. Mais  les fruits de la réhabilitation n’ont mis que trois petites années pour dévoiler leurs talons d’Achille. Trois, chiffre de la clôture et de la révélation. Trois n’est pas un symbole ordinaire. C’est pourquoi nous avons décidé de vous faire un inventaire de ce qui ne vas pas en trois lots d’ images. La parole et les textes parleront moins.

  • La peinture
La nouvelle peinture laissant place à l'ancienne dans une résidence universitaire (Ph.ABC)

La nouvelle peinture laissant place à l’ancienne dans une résidence universitaire (Ph.ABC)

Mur humidifié d'un nouveau bâtiment de l'ENS, résultat  d'une mauvaise étanchéité. (Ph.ABC)

Mur humidifié d’un nouveau bâtiment de l’ENS, résultat d’une mauvaise étanchéité. (Ph.ABC)

Un mur se rinçant de sa propre eau. tuyauterie biaisé dans une Cité U. (Ph.ABC)

Un mur se rinçant de sa propre eau. tuyauterie biaisé dans une Cité U. (Ph.ABC)

Mur délavée par une fuite d'eau  (Ph.ABC)

Mur délavée par une fuite d’eau (Ph.ABC)

Etat d'une buanderie.  (Ph.ABC)

Etat d’une buanderie. (Ph.ABC)

Effet de l'eau sur les murs avant le passage de nouvelles couches  (Ph.ABC)

Effet de l’eau sur les murs avant le passage de nouvelles couches (Ph.ABC)

Sol et champignon,effet d’écoulement d'eau  (Ph.ABC)

Sol et champignon,effet d’écoulement d’eau (Ph.ABC)

  • Le mobilier et les équipements
Placard de chambre d'étudiant déjà décapé  (Ph.ABC)

Placard de chambre d’étudiant déjà décapé (Ph.ABC)

 

Les lits en bois blancs rougis déjà bon pour feu de bois  (Ph.ABC)

Les lits en bois blancs rougis déjà bon pour feu de bois (Ph.ABC)

Stores deja bons pour les poubelles...Du Toks... (Ph.ABC)

Stores deja bons pour les poubelles…Du Toks… (Ph.ABC)

Ces bancs qui n'ont pas résistés à la douceurs des fesses  (Ph.ABC)

Ces bancs qui n’ont pas résistés à la douceurs des fesses (Ph.ABC)

Tables bancs deja à la poubelle  (Ph.ABC)

Tables bancs deja à la poubelle (Ph.ABC)

Portes deja édentées  (Ph.ABC)

Portes deja édentées (Ph.ABC)

  • Les autres matériaux
Le temps à deja raison des plafonds du CUEF  (Ph.ABC)

Le temps à deja raison des plafonds du CUEF (Ph.ABC)

IMG_4282

Les terrasses à l'epreuve du temps. Deja une dégradation constatée. de quoi rejouir les gens. Encore plus de budget et de projet ce coupe.  (Ph.ABC)

Les terrasses à l’epreuve du temps. Deja une dégradation constatée. de quoi rejouir les gens. Encore plus de budget et de projet ce coupe. (Ph.ABC)

SAM_1452

Les pyramides en Egypte ont plus de 3000 mille ans, La muraille de Chine est multi centenaire, l’Eglise Notre Dame de Paris a célébré fièrement ses 850 ans. Partout dans le monde, il a des nombreux édifices qui défient le temps. Leurs concepteurs ont pensé à la postérité. Ils savaient que la prouesse de leur acte et leur gloire seraient dans la durabilité de leurs œuvres. Nombreux voulaient la gloire, non la richesse. Mais pourquoi en Côte d’Ivoire rien ne peut encore défier le temps?Nos Universités, blingbling sont remplies de chinoiseries. Tout brille. Rien n’est durable.

Apres 2 ans de fermeture pour réhabilitation et une ouverture très pompeuses et exagérément médiatisée, ni les promesses de campagne d’Alassane Ouattara, ni les fausses peintures de C. Baconco encore moins les projets idéels de l’informaticien Gnamien K., n’ont contribué à changer le visage de la situation universitaire. Les parents se plaignent des coûts trop élevés des inscriptions, les grèves persistent, les infrastructures manquent, le restaurant sert de la nourriture consommée, mais peu appréciée et digne des soupes collectives des années noires (1929-1930) en Europe, les bus ne sont presque jamais au rendez-vous, les bourses d’études sont payées avec extrêmement de retard, le wifi n’est qu’un leurre, il n’y a pas l’ombre d’une bibliothèque digne de l’émergence, l’omniprésence de la police sur les résidences sapent l’idée de franchise universitaire tant aimée par les syndicats…et on chante les performances réalisées. Comment la jeunesse dans ces conditions peut-elle être bien formée

Performante?…Bref…L’Afrique, la Côte-d’Ivoire a encore du chemin…Et un long chemin pour espérer un jour faire partir des tops 100 universités d’Afrique. Il faut tout de même espérer. Le soleil se lèvera un jour. Salam.

4 Commentaires

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *